Quiz de l’été – Devinez le tonnage de pesticide achetés dans votre commune

Et la réponse est …

…dans des données publiques mises à disposition ici

et cartographiées dans cet article de Médiapart.

Cherchez votre code postal et vous obtiendrez toutes les informations souhaitées.

  • Tonnage de pesticide
  • Pourcentage de surface agricole du territoire
  • Pourcentage de surface en céréales, en vigne ou en oléagineux

 


Survivre à une extinction de masse pour disparaitre à la suivante ?

Alerte à la 6ème extinction !

La cinquième extinction animale (65 millions d’années – Crétacé – tertiaire) a vu disparaitre les grands dinosaures. Les oiseaux (de la famille des dinosaures), les crocodiliens et les insectes ont survécu. Tout sur les cinq extinctions ici.

Une méta-étude, parue dans Biological Conservation,  compile 73 études de terrain sur les évolutions de populations d’insectes. Ils avaient survécu à la cinquième extinction, disparaitront-ils à la sixième ?

Faits

41 % des espèces d’insectes sont sur le déclin et un tiers d’entre elles sont menacées d’extinction.
Le taux de diminution des populations d’insectes est huit fois plus rapide que celle des populations de mammifères, d’oiseaux ou de reptiles.
Avec une diminution de 2,5% par an, il faudra moins d’un siècle pour une extinction totale.

Causes

La principale : la disparition des habitats naturels du fait de la conversion à une agriculture intensive.
Viennent ensuite la pollution par l’agro-chimie, l’apparition d’espèces invasives et (ou en cause  ) le dérèglement climatique.

Conséquences

A vous de deviner ce qui va se passer quand les pollinisateurs auront disparu, que les insectivores n’auront plus rien à se mettre dans le bec ou la gueule…..

Illustration

Infographie: Le déclin massif des insectes menace les écosystèmes | Statista

 


Sous tes pieds, il y a une vie

La vie à 3.000 m de profondeur

L’Union Américaine de Géophysique a publié un article de synthèse sur les découvertes faites par différentes équipes qui ont foré le sol jusqu’à 5.000 m de profondeur sur terre, et jusqu’à 2.500 m sous le plancher océanique.

Et qu’ont-ils trouvé ? De la vie…

Ça grouille là-dessous : des bactéries, des archées (ex archéobactéries) et des eucaryotes. Là où ces espèces vivent la température peut atteindre plus de 120°C et la pression avoisine les 400 atmosphères. Bref nous pouvons jeter à la poubelle des non recyclables nos vieilles idées sur les limites de la vie.

Le site de l’Union Américaine de Géophysique qui traite de ces découvertes.

Et pour ceux qui lisent l’anglais un lien vers l’article de synthèse 


WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com