Planter des végétaux dans l’espace public (une action TEN)

La lutte contre le changement climatique passe par une végétalisation accrue de l’espace public. Cette action fait partie du programme lionnais du Territoire Engagé pour la Nature. Lion-Environnement collabore avec la municipalité pour mener cette action.

L’année 2022 se joue en deux temps

cartographie des emplacements où agir

Les équipes dressent un inventaire complet des emplacements potentiels pour des plantations (arbres ou arbustes). Conjointement avec les services techniques, les bénévoles de Lion-Environnement dressent une cartographie étayée des points d’action, en précisant les enjeux et moyens :
– favoriser la biodiversité
– accroître les zones mellifères,
– améliorer le cadre paysager de la station
Cet inventaire sera fait pour partie avec les jeunes du Conseil Municipal des Jeunes pour partager la connaissance des arbres et des végétaux.

Les équipes identifient aussi les zones où une désimperméabilisation des sols serait possible. La variation des régimes pluviométriques nécessite de favoriser l’absorption par les sols des eaux de pluies plutôt que de les rejeter à la mer.

Premières réalisation

En juillet, commande des plants et petits matériels nécessaires
En octobre, exécution des travaux de désimperméabilisation programmés pour 2022
En novembre, plantation et organisation d’événements autour de cette action

Pourquoi augmenter les plantations en ville ?

Arbres et arbustes n’ont pas qu’un aspect d’agrément.
Ils contribuent à l’amélioration de notre vie quotidienne sur trois plans :
– Ils luttent contre le réchauffement climatique en apportant de l’ombre et réduisent de quelques degrés les sols protégés,
– Ils luttent contre la perte des eaux pluviales en permettant grâce à leurs systèmes racinaires un recyclage naturel des eaux vers les nappes phréatiques. Cela diminue d’autant les rejets dans les réseaux d’évacuation,
– Ils luttent contre la pollution en séquestrant le carbone et d’autres polluants aériens contribuant ainsi à une meilleure santé des habitants.
Les exemples abondent comme ici à Lausanne

A retenir : un arbre de 5 m3 peut absorber l’équivalent de 5 tonnes de CO2. Cela correspond aux émissions de 5 vols aller-retour entre Paris et New York

(source ONF)

Pourquoi rendre les sols urbains perméables ?

Pour en savoir plus sur les enjeux de la désimperméabilisation des sols une vidéo de quelques minutes


WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com