Heureux qui comme le bécasseau….

Category : faune information

Sortez vos jumelles pour aller sur la plage observer les petits échassiers qui fréquentent actuellement les rivages de Lion sur Mer.
Cinq limicoles fréquentent le littoral de Lion-sur-mer en hiver :
– le grand gravelot,
– le bécasseau variable,
– le bécasseau sanderling,
– le tournepierre à collier
– et l’huitrier-pie.

Les 4 premiers se reproduisent dans les contrées très nordiques où les conditions hivernales ne leur permettent pas de s’alimenter, d’où leur migration hivernale dans des secteurs plus favorables.

Le bécasseau sanderling est sans conteste le plus abondant. On l’observe en petites troupes de 5 à 30 individus qui suivent le flot en jouant souvent avec les vagues.
Cette espèce fait l’objet de marquage avec des bagues colorées (2 sur chaque patte ici) dont la combinaison permet la reconnaissance individuelle d’un oiseau.

4 sanderlings porteurs de bagues colorées ont été observés cet hiver à Lion.

Suite au contact avec les bagueurs, un oiseau a été bagué près de Porstmouth tandis que les autres ont été capturés aux îles Orcades situées au nord de l’Écosse.

D’après le bagueur, la majorité des oiseaux qu’il contrôle sur ces îles proviennent du Groënland.
Ces petits bécasseaux font donc 3 000 Km pour venir hiverner sur la côte de Nacre.

Les bagueurs tiennent à jour une fiche de vie pour chaque oiseau qu’ils ont bagué. Cette fiche contient tous les lieux où des observateurs ont repéré l’oiseau et l’ont signalé au bagueur.

On sait ainsi que deux des sanderlings font depuis trois ans une escale de mi-août à fin septembre sur une ile de la mer des Wadden (Pays-Bas) avant de passer l’automne et l’hiver entre Courseulles et Ouistreham. Au printemps ils repartiront vers le grand Nord

Merci à Francis DUBRULLE pour ses photos.




Un bac à marée sur la digue

Mercredi 17 février, en milieu de matinée et sous un beau soleil, un groupe d’enfants, accompagnés de quelques adultes, a installé un bac à marée sur la digue, au niveau de la mairie.

Nous avions le projet d’installer des bacs à marée depuis longtemps, mais il tardait à se concrétiser. Dernièrement, nous avons appris que des éducateurs encadrant un groupe d’enfants de l’ITEP ( Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique) de la vallée de l’Odon avait commencé à en réaliser un dans le cadre d’un projet en lien avec la mer et les déchets. Et le voilà.

Mais, c’est quoi, un bac à marée?

Un bac à marée permet de collecter les déchets ramenés sur la plage par la marée. Des filets de pêche, morceaux de plastique, bouteilles, sacs à huitres… Ils sont utilisés par les promeneurs ou lors des nettoyages de plage organisés.

Les bacs à marée de Lion sur mer sont inscrits dans l’opération Rivage Propre pilotée par le CPIE (Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement) de la vallée de l’Orne.

Un panneau explicatif permet de trier les déchets collectés et de respecter la laisse de mer.

Deux autre bacs sont déjà en projet et seront installés prochainement.

Et maintenant, à nous de jouer!


WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com