Le phoque veau-marin s’observe assez régulièrement à Lion

Category : faune , information , rivage

Après le retour en France de cette espèce en Baie de Somme dans les années 80, une colonie s’est installée en Baie des Veys (côte est du Cotentin) en 1987. Depuis les effectifs de cette colonie se sont accrus pour atteindre 195  individus dénombrés l’été 2015 avec 40 couples mère-jeune. Avec cet accroissement, les individus se déplacent le long de la côte et des stationnements jusqu’à une dizaine d’individus peuvent être observés dans l’estuaire de l’Orne. Malheureusement, les conditions de site (reposoirs de marée haute) et de tranquillité ne semblent pas réunies pour qu’une colonie de reproduction puisse s’installer.

Il a été photographié récemment par Francis Dubrulle en fin de marée montante mais seulement de passage.

Des sorties d’observation sont organisées l’été en baie de Veys (près de Carentan). Se renseigner auprès de la Maison du Parc des marais du Cotentin et du Bessin au 02 33 71 65 30.


Les oies bernache cravant à Lion

Category : faune , information , rivage

Chères ami(e)s naturalistes,
Voici quelques photos de Bernaches cravants ; ce sont de petites oies herbivores qui viennent de la toundra. Elle s’alimentent d’algues vertes ou de zostères (ici, des algues vertes) qu’elles trouvent également sur l’épi de Lion devant la fabrique. Noter, la présence de 2 jeunes de l’année, reconnaissables aux liserés clairs sur le dos et l’absence de marque blanche sur le cou.
img_3368-oie-bernache-11-11-2016-lion
Photo F. Dubrulle

Bécasseaux sanderling et tournepierres à collier

Category : faune , information , rivage

Sur notre plage trottinent de petits oiseaux difficiles à reconnaître.
Entre autres, les BECASSEAUX SANDERLING très clairs en hiver
et les TOURNE PIERRES A COLLIER plus sombres.
Et non, il n’y a pas que des mouettes au bord de la mer !
Photos F. Dubrulle

 





Un grand labbe britannique trouvé mort à Hermanville

Category : faune , information , rivage

Les labbes sont des oiseaux de mer proches des mouettes et des goëlands mais avec un plumage à dominante brune.

Cliché François Leclerc

Quatre espèces peuvent être observées en Normandie :

2 hivernants réguliers : le Labbe parasite (le plus commun) et le grand labbe
2 espèces observables en migration : les labbes pomarin et à longue queue

La particularité biologique des ces labbes est leur caractère parasite d’autres espèces d’oiseaux, principalement les mouettes et les goëlands. Les labbes poursuivent en vol un oiseau jusqu’à ce qu’il régurgite son repas !

Début octobre, un grand labbe immature a été découvert mort sans blessure apparente sur la plage d’Hermanville. Il était porteur d’une bague britannique. La transmission au Museum national d’histoire naturelle, gestionnaire du baguage d’oiseaux en France nous a permis de connaître l’origine de l’oiseau. En effet les grosses espèces sont le plus souvent baguées au stade de poussin dans les nids.

Cet oiseau a été bagué au nid le 19 juillet dernier sur l’ile de Fair Isle au large du nord des côtes écossaises (voir carte).

N’hésitez pas à prendre contact avec Lion-environnement en cas de découverte d’un oiseau bagué ! cela contribue à la connaissance sur la biologie des populations d’oiseaux.

Bruno Dumeige