A la découverte historique des villas de Lion et d’Hermanville

Emmenée par Yannick Lecherbonnier, notre guide pour cette occasion mais expert en histoire du patrimoine, une bonne trentaine de personnes, résidents ou vacanciers s’est élancée sur la digue pour une excellente découverte historique des villas d’Hermanville et de Lion sur mer.

La mode des stations balnéaires au cours du 19eme siècle allait attirer des promoteurs et architectes pour bâtir au bord de l’eau des résidences d’été, de style différent et c’est en cela que la visite est riche, mêlant histoire et architecture.

Départ de La Brèche, créée par un promoteur, afin de laisser un accès aux habitants d’Hermanville pour récolter le varech notamment. Après avoir fait le tour de la place et des trois villas rescapées des bombardements, le groupe s’est élancé sur la digue jusqu’à Lion pour un tour de deux heures et demie.

Notre guide va nous faire découvrir les différents styles de construction utilisés et les différents matériaux: les pans de bois, avec l’introduction du faux pan de bois qui donne naissance au « style néo normand », le style augeron, la pierre calcaire, la brique, les décorations céramiques, les bow-windows, les chalets, les maisons doubles…dont quelques exemples ci-dessous pour donner envie d’aller soi-même rechercher les particularités:

la pierre de Caen et la brique en jouant avec des couleurs différentes (détail: les initiales du commanditaire gravées dans la pierre, John Kieffer):

l’utilisation de céramique décorative, les épis de faîtage de Bavent, les galets utilisés par l’architecte Guimard:

les chalets et maisons doubles:

Pour plus de détails voici quelques liens qui vous permettront d’approfondir votre connaissance de ce riche patrimoine, sans parler des différents livres publiés sur ce sujet:

https://www.hermanvillesurmer.fr/Les-villas_r42.html

https://lionsurmer.com/sejourner-et-decouvrir-2/decouvrir-lion-sur-mer/histoire-et-patrimoines/village-pittoresque/villas/

http://www.lion-hermanville-cpa14.net/index3.php?menu=villas_menuH&page=villas_accueil

https://www.ouest-france.fr/normandie/lion-sur-mer-14780/decouvrir-les-villas-dhermanville-lion-4052145

Bonne balade!!!


Gilets jaunes, neige et champignons.

 

Mercredi 21 novembre, nous nous sommes retrouvés une vingtaine de personnes pour organiser un covoiturage, puis, emmenés par Philippe Letellier, nous avons gagné la foret d’Ecouves. Elle était magnifique, recouverte d’une petite couche de neige qui soulignait joliment les branches; mais revers de la médaille: il faisait très frais!

Pieds gelés dans les bottes, le panier à la main, nous avons scruté le sol, soulevé l’épaisse couche de feuilles mortes et interpellé les spécialistes (Philippe et Sylvie) sur l’intérêt des espèces trouvées. Un souci récurrent : que personne ne s’égare!

Les paniers se sont remplis principalement de chanterelles, de bolets et de quelques pieds de moutons. Un panier spécial « espèces à identifier »  fait bande à part.

Retour avant la nuit,  soirée épluchage de champignons et omelettes délicieuses dans un certain nombre de maisons.


Voici venu le temps des champignons

Category : sorties nature

notre cueillette, peut être?

mercredi 21 novembre dès 8h, retrouvons- nous sur le parking du Carrefour market (covoiturage oblige). Nous irons dans la foret d’Ecouves, emmenés par Philippe, grand connaisseur des champignons.

munissez vous de bottes, d’un gilet jaune(la chasse est ouverte) , d’un panier et de votre pique nique.

Les inscription sur font sur le site de lion environnement et le nombre de participants est limité à 20. Voilà, vous savez tout.

En espérant que les champignons seront au rendez-vous!


Armistice en Baie des Veys

Category : sorties nature

Le 11 novembre 2018, un groupe de Lion Environnement a célébré l’armistice en Baie des Veys.

A une petite heure de route de notre commune, l’endroit est magnifique, davantage encore sous les belles lumières de l’automne. Nous vous encourageons à vous y rendre de vous-même, vous ne le regretterez pas.

Rassemblement à 8h45 sur le parking de la mairie, co-voiturage pour un groupe de 20 adhérents et nous voilà dans la réserve naturelle nationale du domaine de Beaugillot, accueilli par Jean-François ELDER, son conservateur attitré. Dans cette baie préservée, l’armistice est permanent pour les oiseaux.

Après nous avoir exposé l’histoire particulière de cette réserve créée grâce à un chasseur amoureux de ses terres au point d’abandonner son fusil pour favoriser l’accueil de dizaines de milliers d’oiseaux migrateurs. Un autre armistice en quelque sorte. L’Etat et les collectivités locales ont pris le relais pour améliorer encore la préservation et la biodiversité du site et ils continuent de le développer.

Notre guide nous a ensuite emmené sur un poste privilégié d’observation des phoques veaux marins. Ils étaient cinq ou six au rendez-vous et observaient placidement ces drôles d’individus colorés munis de jumelles et de longues vues, suffisamment éloignés pour continuer de se reposer paisiblement au soleil. Toujours magiques ces instants privilégiés le sont davantage encore sous la lumière rasante de novembre, arc-en-ciel en prime.

Nous avons ensuite rejoints les deux observatoires, abris-bunkers en bois, très proches des oiseaux migrateurs faciles à observer (sarcelles, foulques, aigrettes garzette, hérons, canards souchet, siffleurs …) et puis l’instant suivant dans le polder en face, atterrissage d’un vol d’oies bernaches pour une restauration bio.

Tout au bout du chemin … la mer. Vue grandiose sur la vaste baie des Veys … cormorans bien sûr, coques à profusion (on n’est pas allé voir) mais pas de salicorne au grand désespoir d’une spécialiste 😉

13h30 déjà l’heure du casse-croûte dans une agréable salle chauffée mis aimablement à notre disposition par le Conservatoire. Tout va bien, nous sommes en retard sur l’horaire programmé, pas grave, on aura bien profité des phoques. Nous prenons en voiture les chemins de traverse boueux pour une traversée agréable des marais (de l’avis général la balade est à refaire en vélo, les pistes cyclables existent) puis promenade à pied jusqu’au Canal des Espagnols (Canal des prisonniers espagnols eut été plus précis ; des centaines de prisonniers l’ont construit en 1811 réalisant également beaucoup d’autres travaux dans le cadre de l’assèchement des marais, drôle d’armistice …)

Ces marais du Cotentin et du Bessin sont alimentés par cinq cours d’eau et gérés par un syndicat mixte regroupant les communes, les départements et la Région, en collaboration active avec l’Etat. Les politiques mis en oeuvre permettent progressivement d’adapter les pratiques agricoles en faveur d’une biodiversité remarquable. Ces marais sont volontairement inondés pendant la période hivernale, c’est donc le moment d’aller voir tôt le matin le « marais blanc » !

La Maison du Parc situé à Carentan constitue un point de départ idéal pour découvrir les marais du Cotentin. C’est paradoxalement ici que nous terminerons notre journée après avoir vu un excellent documentaire sur les marais et effectué quelques achats dans une boutique agréable dotée d’une bonne librairie.

In fine, une excellente journée pour un excellent groupe d’adhérents menés par d’excellents guides (merci Bruno D.) Joëlle reconnait maintenant davantage d’oiseaux !

 

 

 


WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com